Soutenez nous financièrement

CE QUE NOUS VOULONS POUR LYON

UN PROGRAMME
TOURNÉ VERS
L'HUMAIN

Notre programme ville et métropole

Une de nos alternatives
à l'Anneau des Sciences

Notre positionnement politique

Nous sommes le seul rassemblement de centristes, d’élus indépendants, proches du terrain et de personnes de la société civile au service de l’intérêt général et du bien commun.

Demain, élus et citoyens fonctionneront en mode participatif avec pour exigence : faire mieux avec autant. La préservation et l’embellissement de notre environnement sont prioritaires.

Dans un programme lisible, sans idéologie ni intérêt partisan, nous nous adressons de façon pragmatique aux lyonnaises et lyonnais qui vivent, travaillent, circulent, respectent et aiment Lyon.

NOTRE VISION POUR LYON

LYON VILLE HUMAINE ADAPTÉE À TOUS LES AGES

La dynamique lyonnaise construite et développée depuis ces dernières années doit enfin profiter aux acteurs de la ville et permettre à ses habitants de s’y sentir bien, quels que soient leur niveau social, leur profession ou activité, leur lieu de vie ou de travail. Les logiques de chacun ne doivent plus être antagonistes : la Ville sera pensée et structurée d’abord pour répondre aux besoins des habitants.

LYON VILLE MODERNE, LEADER DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Ce n’est pas une mode mais bien une prise de conscience majeure. Le respect et la préservation de l’environnement sont les enjeux prioritaires. Ce développement durable doit désormais s’intégrer dans toutes les actions de la ville.  Nous devons collectivement repenser Lyon face aux enjeux écologiques pour mieux respirer, lutter contre le réchauffement climatique et faire baisser le volume des déchets.

LYON VILLE IMPLIQUÉE, INCLUSIVE ET CO-CONSTRUITE

Fini le temps des dossiers présentés au dernier moment, sans réelle concertation ni consultation des habitants. Il est nécessaire de donner plus de respiration et de compétences aux échelons intermédiaires comme les arrondissements.

Notre programme en vidéos

NOS PROPOSITIONS

Vers une très haute qualité environnementale

UN DEVOIR D’EXEMPLARITÉ DES BÂTIMENTS DE LA VILLE
2ème agglomération de France, régulièrement positionnée dans le top 3 des villes où il fait bon vivre, Lyon est aussi une ville qui grandit, s’étale inexorablement, en étant confrontée au réchauffement climatique et à la pollution… Ceci nous oblige à une plus grande vigilance pour pouvoir continuer d’y vivre et d’y travailler dans les meilleures conditions possibles. Nous lancerons un plan d’éco-rénovation à haute efficacité énergétique des bâtiments publics, en priorité dans les écoles et les équipements sportifs publics mais aussi pour les logements sociaux et les grandes copropriétés. Restaurer les bâtiments plutôt que les détruire, c’est à la fois respecter le patrimoine et réduire considérablement les déchets.

DE NOUVELLES PRATIQUES PLUS VERTUEUSES
Nous veillerons à ce que les nouvelles règles d’urbanisme intègrent des critères plus incitatifs en matière de constructions HQE : système de chauffage urbain moins énergivore, toitures et façades végétalisées, toits/façades de couleur claire, matières auto-réfléchissantes, éclairage intelligent on/off automatique en fonction des besoins, matériaux bio-sourcés, main d’œuvre locale et achats de matières premières dans une logique de circuits courts, bâtiments connectés qui permettent aussi une meilleure gestion des énergies. Nous autoriserons par exemple le rehaussement des bâtiments sur la majorité du territoire.

La Ville de demain doit appeler notre bon sens, celui des architectes, des aménageurs et de toutes les collectivités partenaires, en concertation avec les habitants.

Réintroduire la nature en ville

POUR UNE VILLE TEMPÉRÉE
Le climat de Lyon sera celui du Maroc dans moins de 20 ans. Nous devons intégrer cette réalité sans céder au fatalisme. Nous renforcerons toute action de préservation des ressources naturelles (eau, air, énergie) pour réduire drastiquement la minéralité de nos places. Il est impératif de réintroduire les éléments naturels : eau, végétal, terre, bois et de réduire la surface du bitume noir.

Les quais et les berges doivent poursuivre leur mue vers une plus grande protection de l’environnement et une meilleure accessibilité. Ils sont le lien naturel entre les quartiers et nous sommes favorables à leur aménagement, dès lors qu’il contribue à la mise en valeur du patrimoine. Ils peuvent accueillir de nouvelles pratiques sportives ou d’animations temporaires. Nous engagerons une réflexion sur les activités fluviales à valoriser sur le Rhône et la Saône. Rien ne sera proposé sans concertation avec les  usagers.

VÉGÉTALISER LES ESPACES PUBLICS
Nous souhaitons multiplier les îlots de verdure dans la ville, jusque dans les cours d’écoles, développer des fermes urbaines et des jardins partagés et créer des façades végétales.
Dans les secteurs les plus denses (1er, 2e, 3e, 4e et 6e), nous libérerons de l’espace public au profit de la végétalisation, de préférence en pleine terre. Lorsque ce n’est pas possible, comme rue Victor Hugo ou place des Terreaux, nous déploierons des supports accueillant une végétation peu gourmande en terre et en eau. 

UN GRAND PLAN FRAÎCHEUR
Pour lutter contre la chaleur, nous créerons des îlots et des itinéraires ombragés : du mobilier végétal et des voiles d’ombrage comme à Barcelone notamment sur certaines aires de jeux d’enfants permettront aux habitants comme aux visiteurs de mieux profiter de la ville. Nous réintroduirons l’eau dans la ville par le biais de fontaines et de brumisateurs.

Pas d’écologie punitive mais plus de responsabilité

Notre gestion des ressources eau, énergie et air devra être efficace et exemplaire dans le respect de l’environnement.

UN RÉSEAU D’EAU OPTIMISÉ
Notre position est clairement favorable à la Délégation de Service Public à une entreprise dont c’est l’expertise. La question de la ressource en eau étant fondamentale, il est indispensable de diversifier et de sécuriser son approvisionnement, de lutter contre le tarissement par une meilleure gestion de la nappe phréatique et de mettre en place une tarification incitant plus fortement à la lutte contre le gaspillage.

ÉNERGIE : RÉDUIRE LA FACTURE ÉCOLOGIQUE ET FINANCIÈRE
Nous sommes tenus aux orientations du Plan Climat Air Energie que nous déclinerons à l’échelle de la ville. Parmi les sujets prioritaires et les grands chantiers impactant notre territoire, il y aura la rénovation des réseaux de chaleur et tout le système de chauffage et refroidissement urbain. Lyon arrive en tête des villes qui ont recours aux énergies non fossiles (près de 60%) ! Il faut poursuivre cet effort. En revanche, nous devons exiger de la part des délégataires de ce service public plus de transparence sur les coûts liés à l’amélioration des réseaux afin qu’ils ne soient pas reportés sur la facturation des usagers.

UN AIR DE MEILLEURE QUALITÉ
La qualité de l’air est l’une de nos priorités. Elle dépendra de l’engagement de chacun. Nous devons développer les modes doux et apaiser la circulation en multipliant les zones 30 et en diminuant la circulation en centre-ville par l’aménagement d’une Zone de rencontre du bas des Pentes jusqu’à la place Carnot. Nous faciliterons le covoiturage de proximité (trajets de 3 à 25 km).
Concernant les modes de chauffage et de refroidissement, la priorité sera donnée aux énergies décarbonnées.

Produisons moins, recyclons mieux !

RÉORGANISER LES SERVICES PUBLICS
Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas. En recréant une Unité du Cadre de Vie, nous voulons agir à la fois par la prévention et par la verbalisation. Il est impératif de revoir la collaboration métropole/arrondissements en déléguant une partie de cette compétence au plus près du terrain. Pour cela, un technicien d’arrondissement est nécessaire dans chacune des 9 mairies.

PLUS DE PRÉVENTION
Les consciences changent, les comportements évoluent mais nous devons poursuivre nos efforts par des campagnes d’éducation au Zéro Déchet, au tri, au recyclage et à la lutte contre le gaspillage. Nous sommes convaincus de leur efficacité optimum si elles sont coordonnées par les mairies d’arrondissement puis intégrées dans les écoles, à l’occasion de conférences, d’ateliers de formation en collaboration avec la Métropole et les associations spécialisées, à l’instar du plan de développement durable mis en œuvre avec efficacité dans le 2e arrondissement depuis 3 ans.

UNE COLLECTE PLUS SÉLECTIVE
Nous voulons mettre en place une collecte des déchets organiques pour les particuliers et les professionnels en lien avec les réseaux de l’agriculture périurbaine pour créer un cercle vertueux. Par exemple, pour réintroduire une partie de ces déchets en engrais pour nos parcs. Nous équiperons toutes les poubelles de collecteurs de mégots, déchets particulièrement polluants, dont le recyclage aujourd’hui permet de créer de nouvelles richesses.   

TRI, RECYCLAGE
Nous expérimenterons les poubelles intelligentes (avec tarification évolutive) et prendrons des mesures incitatives pour améliorer la réduction et le tri des déchets. Ainsi, nous pourrons faire tester et former à la pratique du lombricompostage immeuble par immeuble. Nous installerons de nouvelles toilettes publiques dans les lieux les plus fréquentés.

Une charte de recyclage sera négociée avec les commerçants et les restaurants pour la gestion de leurs déchets. Cette action sera valorisée par le label “Ici, on recycle”. Nous poursuivrons le partenariat avec Récylum pour la gestion et surtout le tri à la source de certains déchets spécifiques : lampes, DEEE (déchet d’équipement électrique et électronique), métal, verre de fosse.  

Nous mettrons en oeuvre un ramassage mensuel des encombrants à domicile, avec l’aide d’associations d’insertion et des recycleries.

UNE VILLE PLUS PROPRE, C’EST L’AFFAIRE DE TOUS
Enfin, nous développerons une politique de l’animal en ville par une collaboration étroite métropole/mairies d’arrondissement/associations/propriétaires. Nous créerons des aires d’ébats et d’agility dans chaque secteur de la Ville à la suite des trois premières aires déjà mises en place.

Fluidifier et apaiser

L’impossibilité financière de réaliser le projet de l’Anneau des Sciences ne doit pas nous empêcher de résoudre la décentralisation et le contournement de la Métropole. Notre objectif : faciliter la mobilité en préservant notre environnement. Nous disons donc oui au péage de transit (les ressources serviront au financement de nouveaux transports en commun).

TRANSPORTS EN COMMUN : UN INVESTISSEMENT EXCEPTIONNEL DE 1,6 MILLIARD
Nous sommes persuadés que les transports en commun sont la seule alternative durable et fiable à la voiture. Pour convaincre nos concitoyens de ce changement, il faut proposer un service à haute performance :

Un RER lyonnais avec la création de 4 lignes, avec l’aide de la Région et de la SNCF
Ligne A : de Villefranche ou Tarare/L’Arbresle à Givors/Saint-Étienne ou Vienne        
Ligne B : de Lozanne, Saint-Bel ou Brignais à Bourgoin
Ligne C : de Givors à Ambérieu-en-Bugey
Ligne D : de Bourg-en-Bresse à Lyon

L’extension de deux lignes de métro existantes
Ligne B : de Hôpitaux Sud à l’A450 (enterrée) ou jusqu’aux 7 Chemins (en surface) pour desservir Brignais, le plateau Mornantais et la vallée du Giers
Ligne D : de Gare de Vénissieux jusqu’au Boulevard Urbain Sud pour permettre la desserte de Vénissieux Sud, Feyzin et Corbas

La prolongation du tramway T6 de Hôpitaux Est à la Doua voire à la gare de Saint Clair

Une nouvelle génération de transports en commun
3 lignes d’aérotram (transport par cable ou téléphérique urbain) à l’Ouest et au Nord pour supprimer les embouteillages Fourvière/Presqu’île. Rapide à mettre en oeuvre au cours du mandat, peu onéreux (20M€/km, soit dix fois moins que le métro) et efficace (4 à 5000 pers./h./sens, soit la même fréquentation que celle prévue pour le métro E)

Une navette fluviale pour desservir le Val de Saône

Une seule carte pour l’ensemble des transports et la gratuité jusqu’à 12 ans

Gel des tarifs TCL pendant 3 ans pour encourager l’utilisation du réseau public

Forte augmentation du nombre de places dans les parkings relais liés aux transports en commun à la périphérie de la Ville

DE NOUVELLES MANIÈRES DE TRAVAILLER, STATIONNER ET SE DÉPLACER…
Nous souhaitons mailler Lyon de stations de covoiturage de proximité fonctionnant sur une application de mise en relation de type Blablacar. Les zones de télétravail et d’espaces de coworking seront encouragées. Nous permettrons la création de plateformes logistiques, dans la première couronne de Lyon, pour le stockage des marchandises et la livraison du dernier kilomètre dont les conditions devront être améliorées (véhicules décarbonés, horaires adaptés). Un travail à réaliser en lien avec les professionnels du transport et de la logistique.

Nous sommes les seuls candidats à la Ville et la Métropole à prévoir la libération du stationnement de surface par la création de parkings résidents pour permettre la reconquête de l’espace public au profit de la végétalisation et du confort des utilisateurs.

Nous encouragerons l’usage du vélo, notamment électrique, par l’aménagement de voies dédiées de part en part de la ville, nous prévoyons des parkings sécurisés, 2 remonte-vélos à la Croix-Rousse et à Fourvière et des arceaux à vélos en grand nombre. Nous déploierons également une flotte de triporteurs électriques pour des déplacements à la demande.

…EN CLARIFIANT LES RÈGLES !
Faire cohabiter piétons, vélos, trottinettes et autres véhicules de free-flotting nécessite d’instaurer et de faire connaître des règles claires en les faisant respecter. Première mesure : réserver les trottoirs aux piétons ! Pour la prévention, le Permis Piéton sera généralisé en primaire.

Surveillance, présence, verbalisation plus sévère

PLUS D’AGENTS SUR LE TERRAIN
Nous prévoyons 170 policiers et agents municipaux supplémentaires sur le terrain. Ils permettront de créer une Unité Cadre de Vie pour faire respecter les règles, notamment les trottoirs aux piétons ! Ils viendront aussi renforcer les effectifs de proximité et permettront la création d’une brigade motocycliste avec des véhicules propres, pour plus de présence dans tous les quartiers et à la sortie des écoles et pour des interventions rapides à la demande des habitants.

DES MOYENS TECHNIQUES INNOVANTS
Nous mettrons en place :

  • Une extension du centre de vidéosupervision opérationnel 24h/24 équipé de logiciels performants (hors reconnaissance faciale) et 250 caméras de vidéoprotection supplémentaires
  • Des drones sur les grandes manifestations, dans le cadre de la réglementation
  • 50 nouvelles caméras de vidéoverbalisation pour lutter contre la délinquance routière et les rodéos

UN NÉCESSAIRE VOLET PÉDAGOGIQUE
Nous étendrons à l’ensemble des arrondissements les expériences réussies du Permis Piéton et de la sensibilisation des lycéens aux dangers de l’alcool et de la drogue au volant menées dans le 2e. Un renforcement des synergies Police/Justice/Ville sera nécessaire afin qu’une réponse systématique à l’incivilité et la délinquance soit apportée (contravention, réparation, travaux d’intérêts généraux).

Enfin, nous tenterons, avec d’autres villes, de faire évoluer le cadre législatif sur les questions des punks à chiens et de la prostitution de rue.

Renouer avec la proximité et l’esprit village des quartiers

RECRÉER LES CONDITIONS FAVORABLES AU COMMERCE ET À L’ARTISANAT
D’abord, nous gèlerons l’extension des grandes zones commerciales périphériques et favoriserons les petites zones commerciales et artisanales au cœur des quartiers. Nous crérons notamment des locaux adaptés aux artisans pour leur permettre de se réinstaller en ville. Ensuite, nous améliorerons la gestion des travaux, la propreté, la sécurité et l’impact des manifestations qui pénalisent directement l’activité commerciale. Notre nouvelle Unité de Cadre de Vie de la police municipale et un canal de communication direct entre commerçants et services publics (de type WhatsApp) y contribueront.

RENFORCER L’ATTRACTIVITÉ DES COEURS DE QUARTIERS ET DE L’ESPACE PUBLIC
Des aménagements de qualité, des équipements de confort (bancs, toilettes, signalétique, parcours ombragés saisonniers) et l’implantation de l’art dans la ville renforceront leur attractivité. Pour rendre la ville encore plus accessible et attrayante, nous créérons un ticket TCL « Shopping » le samedi au départ des parcs relais et privilégierons la circulation apaisée. Avec les commerçants, nous ferons réexaminer la tarification des stationnements de surface. La piétonisation restera événementielle pour fluidifier les déplacements en centre-ville et notamment les parcours commerçants entre les Terreaux et Perrache.

REPENSER L’ANIMATION ET LA REPRÉSENTATIVITÉ COMMERÇANTE
Enfin, l’attractivité passant aussi par l’animation de la vie commerçante, nous apporterons un soutien logistique et financier aux associations et proposerons un « Plan filins » pour pavoiser les rues et les illuminer. Nous créerons des marchés d’après-midi et améliorerons la gestion des déchets de la totalité des marchés forains. Nous travaillerons avec les associations de commerçants et à la représentativité de chacune d’elles. Notre interlocuteur sera d’abord l’élu référent de chaque arrondissement. Nous accentuerons le partenariat avec les chambres consulaires pour les dispositifs de Manager de Centre-Ville et la révision du Schéma d’Urbanisme Commercial (SDUC). La Ville apportera son soutien aux pépinières d’entreprise, aux incubateurs et plus largement à toute nouvelle entreprise génératrice d’emplois locaux.

Favoriser le bien-être et les apprentissages

DE MEILLEURES CAPACITÉS D’ACCUEIL
Pour mieux accueillir les enfants, nous construirons 6 nouvelles écoles et 10 crèches pour proposer 350 berceaux supplémentaires. Nous doublerons la capacité d’accueil des enfants scolarisés pendant les vacances scolaires pour que les parents n’aient plus à faire la queue pour les inscriptions ! Nous proposerons des activités périscolaires plus qualitatives. Nous prévoyons un accueil péri-scolaire gratuit où nous ferons intervenir les talents du territoire (scientifiques, artistes, auteurs, artisans, etc.) pour ouvrir les horizons des enfants.

RÉUSSITE SCOLAIRE
A l’issue du CP et du CM2, 25 % des élèves n’ont pas le niveau attendu en français. La maitrise de la lecture et de l’écriture à la sortie du CP reste l’enjeu majeur. Aux côtés de l’Éducation Nationale, la Ville agira pour la réussite de chacun de ses enfants par le renforcement du dépistage et de la prévention des enfants en difficulté, y compris face au harcèlement scolaire, avec des actions innovantes en matière de décrochage scolaire ou de soutien scolaire. Nous mettrons tout en œuvre pour accompagner la baisse des effectifs voulus par le Ministère en grande section de maternelle et en CP.

DES ÉTABLISSEMENTS RÉNOVÉS, ADAPTÉS ET MIEUX ÉQUIPÉS
Un plan d’éco-rénovation et de végétalisation des bâtiments permettra de lutter contre la chaleur, la pollution et le bruit. Les cantines seront réorganisées afin d’éviter le gaspillage et en proposant des repas de meilleure qualité (circuits courts, produits bio et de saison). Nous pourrons même expérimenter un partenariat avec des restaurateurs de proximité pour requestionner le modèle de cuisine centrale. Question sécurité, il faudra équiper toutes les écoles d’alarmes anti-intrusion et apaiser les circulations aux abords des sorties.

DES MESURES D’ACCOMPAGNEMENT SPÉCIFIQUES
Nous triplerons le budget permettant l’accompagnement des enfants en situation de handicap hors des temps scolaires. En matière de prévention, nous renforcerons les équipes médicales pour dépister les difficultés le plus tôt possible et accompagner les familles.

Nous lancerons aussi avec les mairies d’arrondissement et les associations des campagnes de sensibilisation sur le harcèlement, la communication non violente. Nous étendrons à tous les élèves de CM2 le Parcours du P’tit citoyen expérimenté à la mairie du 2e.

Enfin, nous lancerons CAP ÉCOLE, un comité de réflexion, de proposition et d’évaluation ouvert aux acteurs de la communauté éducative.

ATOUT PARENTS : UN NOUVEAU SERVICE POUR LA PARENTALITÉ
Devenir parents ne s’apprend pas. Dans certaines situations, les parents ont besoin d’aide, de conseils ou de soutien pour leur couple ou leurs enfants. De nombreuses associations lyonnaises ont capacité à apporter des réponses ponctuelles à leurs questions. Mais notre ambition est de créer un véritable réseau associatif porteur d’une offre globale de loisirs, d’informations et de conseils aux parents d’enfants de 0 à 16 ans à l’image de ce que propose la mairie du 2e depuis plus de 15 ans.

Un meilleur accueil

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET RECHERCHE EN CHIFFRES
Près de 155 000 étudiants, 4 universités et 54 écoles, 600 laboratoires, 13 300 chercheurs, 2e région française pour le dépôt de brevets.

DIALOGUE, SOUTIEN ET TRANSPARENCE
Dans le cadre du Schéma de Développement Universitaire de la Métropole (2020 – 2030) nous soutiendrons la recherche et les pôles de compétitivité et serons attentifs à toutes les actions portées par les associations étudiantes (appel à projet ouvert à toutes).  

 Les 155 000 étudiants (dont 15 000 étrangers) représentent 10 % des Grands Lyonnais. Ils participent à l’intelligence, au rayonnement et au dynamisme de Lyon. La Ville agira pour que leur séjour soit le meilleur possible, notamment en

  • Amplifiant l’accueil et l’information des étudiants (Welcome Day, orientation, newsletter)
  • Favorisant l’accès à la vie lyonnaise, notamment des étrangers (Nuit Internationale) en lien avec le CROUS et les établissements d’enseignement supérieur
  • Permettant la construction de logements à destination des étudiants
  • Aidant aux financements des projets de solidarité des associations étudiantes

Vers plus de lien social et de convivialité

RÉNOVER ET CRÉER DES ÉQUIPEMENTS ADAPTÉS AUX NOUVELLES PRATIQUES
Sur les 148 525 m2 sportifs de la Ville, nous lancerons un plan de rénovation avec extension des équipements anciens et obsolètes quand cela est possible. Dans une logique d’optimisation, nous prévoyons de mutualiser l’usage des équipements entre scolaires, individuels, amateurs et clubs via une application pour le gestion des espaces. Afin de dynamiser ce secteur de Lyon, nous construirons un ensemble sportif à Confluence comprenant un bassin de nage et une fosse de plongée au rez-de-chaussée, des terrains de sports collectifs de ballon ou autres en étage et une aire de fitness en terrasse.

Des  bassins nature sur la Saône et le Rhône seront accessibles à tous à l’image de Bâle et de Munich. Un bain asiatique de type japonais ou coréen sera installé dans l’enceinte d’un bassin nautique municipal.

Nous prévoyons également de proposer à un opérateur privé la construction d’un centre balnéaire ludique sur l’actuelle Place de l’Europe du 6e arrondissement.

RENFORCER LE SOUTIEN AUX CLUBS ET ASSOCIATIONS SPORTIVES
Notre voulons confier le soutien aux grands clubs amateurs et aux clubs professionnels à la Métropole et le soutien financier aux associations sportives à la Ville avec un plan de financement de  + 1 M€ pour les accompagner dans le cadre de contrats d’objectifs.

Les mairies d’arrondissement seront décisionnaires dans l’attribution des moyens et auront un rôle d’intermédiaire de gestion avec les clubs amateurs pour mieux répondre aux besoins.

Enfin, Lyon mérite de valoriser ses sportifs qu’ils soient ou non de haut niveau. Nous devrons communiquer en ce sens et créer un événement avec les associations.

SPORT, L’ATOUT SANTÉ ET CONVIVIALITÉ
Des équipements  sportifs en accès libre seront installés : zones fitness, street work, tables de ping-pong, surfaces pour jeux de boules… en concertation avec les habitants. Nous créerons des parcours vélos et pédestres métropolitains et développerons le dispositif enforme@lyon.

L’accessibilité d’abord

GRANDS EXCLUS
Les SDF et les bénéficiaires de l’aide alimentaire sont de plus en plus nombreux à Lyon. Nous proposerons une meilleure coordination entre les services de l’État et les associations (ALYNEA, Foyer Notre Dame des Sans Abri, initiateurs de maraudes, aide alimentaire…). Offrir un toit est la première étape du travail des services sociaux et éducatifs de la ville avec les personnes sans-abri. Nous proposerons la création de villages éphémères en mobilisant le foncier disponible.

PORTEURS DE HANDICAP
Depuis 2005, les personnes handicapées ont droit à la compensation des conséquences de leur handicap. Cette compétence est exercée par la Métropole de Lyon. Sur le territoire de Lyon, l’accent sera mis sur une meilleure accessibilité des bâtiments publics, de l’espace public et des logements. Au niveau métropolitain, c’est l’accueil de tous les handicaps et l’insertion des porteurs de handicaps en milieu ordinaire qui guideront tous nos choix.

PLAN ANTI-SOLITUDE
Au milieu de la densité de la Ville, la solitude est d’autant plus insupportable. Elle concerne les jeunes comme les seniors, les accidentés de la vie comme les parcours de vie plus «classiques». La première des solidarités en ville est la création de liens sociaux. Nous aiderons les associations qui favorisent l’accueil et les rencontres. Nous étendrons à tous les arrondissements volontaires «Les Rendez-vous du Maire» pour créer des occasions de dialogue en proximité.

RENFORCEMENT DE LA CARTE SENIOR
Elle sera complétée d’une vraie offre loisirs, culture, sport, bénévolat au niveau de la ville de Lyon comme des arrondissements, en lien avec les associations locales.

GRAND ÂGE & MAINTIEN À DOMICILE
Parce que nous comprenons la volonté du plus grand nombre de rester à domicile, dans son quartier, nous poursuivrons la prise en charge des structures de soins et d’aide à domicile. Nous réorganiserons le portage des repas à domicile tout en donnant une nouvelle attractivité aux foyers restaurants existants. Et bien entendu, nous mettrons en place une réel soutien pour accompagner et soulager les aidants familiaux.

Soutenir la culture dans sa diversité

LA CULTURE A PLUS D’UN RÔLE
La culture est fondamentale pour l’apprentissage des différences, la découverte de l’autre, l’intelligence collective. Face à l’ultra connectivité de notre société, elle est une occasion de préserver l’humanité et les liens sociaux réels. C’est un moyen d’expression qu’il faut préserver et développer grâce notamment à une meilleure éducation artistique.

DE NOUVEAUX PARTENARIATS À INVENTER
Pour faire face à ces enjeux du territoire, une partie du financement de la politique culturelle devra d’ailleurs être prise en compte par la Métropole et s’ouvrir plus largement aux partenariats privés.

LES INSTITUTIONS CULTURELLES À PRESERVER
Opéra, Théâtre des Célestins, Maison de la Danse, Auditorium, Subsistances, Théâtre de la Croix-Rousse,  Institut Lumière. Plus de 80% des budgets culturels de la Ville sont assignés à ces grandes structures. Nous entendons maintenir l’effort pour ces institutions. Mais nous souhaitons aussi valoriser l’ensemble du terreau culturel et artistique lyonnais.

DEUX NOUVEAUX INVESTISSEMENTS À VENIR

  • L’Atelier de la Danse dans le Palais Guimet dans le 6e arrondissement de Lyon. Ce projet en cours est une extension de la Maison de la Danse comme lieu de répétion et de rencontre avec le public
  • Une salle de 500 places, contigüe à l’Auditorium de Lyon et gérée par ce dernier, à destination de certaines formes musicales et des entreprises de la Part-Dieu

DES POLITIQUES FORTES & UNE RÉFORME
Nous apporterons notre soutien à la production ou l’accueil d’expositions artistiques de dimension nationale ou internationale. Nous mettrons l’accent sur une politique d’éducation à l’art pour les scolaires en permettant la diffusion du savoir et des connaissances, notamment par l’ouverture des écoles le soir aux parents en partenariat avec les talents du territoire. Enfin, nous élargirons l’audience des grandes scènes culturelles lyonnaises par une chaîne dédiée.

La Bibliothèque Municipale de Lyon, socle de la politique culturelle de Lyon, devra évoluer pour s’adapter aux nouveaux modes de vie et des attentes de ses utilisateurs.

UNE OUVERTURE À TOUTES LES FORMES ARTISTIQUES
Nous veillerons à ce que la culture soit accessible, ouverte, visible et qu’elle bénéficie au plus grand nombre.

  • Musiques actuelles : de nouveaux lieux adaptés pour répéter et diffuser
  • Chant choral : soutien matériel aux chœurs
  • Scènes découvertes : aide à l’investissement pour remettre les salles à niveau
  • Théâtre privé : création d’un fond de soutien fonctionnant comme une assurance
  • Galeries d’art : un nouveau partenariat pour aider à leur promotion
  • Création de nouveaux ateliers d’artistes
  • Street art : aider les artistes à trouver des murs, même éphémères (pas de peintures polluantes indélébiles, privilégier les collages facilement recyclables…)
  • Arts plastiques : un nouvel événement transversal
  • Éditions / lecture publique : rétablissement du Prix du Livre / création d’un nouvel événement
  • Photo : un nouvel événement photo (concours amateur) / une réflexion sur l’avenir du Réverbère
  • Musées : renforcement de la politique de grandes expositions
  • Architecture : relance de la Biennale d’Architecture
  • Cirque / événements éphémères : un lieu d’accueil digne de ce nom

UN AXE FORT : L’ART DANS LA RUE
Nous dénonçons l’entre-soi culturel et proposons que l’art sous toutes ses formes parte à la conquête de l’espace public :

  • Des œuvres d’art visibles seront réparties dans chaque arrondissement
  • Un Festival des Bannières sera mis en place pour pavoiser les rues du centre-ville
  • Des expositions photos de taille XXL seront affichées sur les bâtiments publics et dans les squares
  • De nouveaux murs peints seront créés
  • Et comme toujours à Lyon, de la lumière, la nuit

Un rayonnement positif de Lyon

En quelques années, Lyon est passée d’une ville de congrès et de salons à une destination touristique à part entière. C’est une fierté pour les Lyonnais. C’est aussi une source de revenus et d’emploi en progression constante. Nous développerons fortement cette attractivité.

  • Doublement du budget de la promotion de la Ville
  • Mise en place de parcours touristiques permanents et thématiques :
    • gastronomique
    • culturel
    • fluvial

LYON VILLE CONNECTÉE
Pour que Lyon soit une Smart City, à la fois pratique pour les Lyonnais et plus accueillante pour les touristes, nous mettrons en place un réseau Wi-Fi public

    • gratuit
    • sécurisé
    • solide
    • performant
    • accessible à tous.

Privilégier l’esprit des lieux et l’âme de Lyon

CONSERVATION ET VALORISATION
Le patrimoine lyonnais, matériel ou immatériel, est immense. Il dit l’histoire de la ville et contribue à son attractivité. Il mérite un investissement fort et un engagement de tous. Aux projets de la convention Ville-État 2020-2024, nous ajouterons la création d’un parc archéologique sur l’amphithéâtre des Trois Gaules et le soutien à l’aménagement du site touristique de Fourvière et au Musée des Tissus et des Arts Décoratifs.

Plan « Fier du patrimoine lyonnais »
Création d’itinéraires patrimoniaux, pose de plaques historiques dans l’espace public, visites organisées du patrimoine, poursuite des Ateliers du patrimoine, édition d’un plan patrimonial par arrondissement, série d’expositions thématiques mettant en valeur le patrimoine lyonnais dans les institutions culturelles.

Plan « Conservons le patrimoine lyonnais »
Restauration de 25 monuments ou œuvres lyonnaises entre 2021 et 2026. Un plan élaboré avec les lyonnais en 2020/2021.

DE NOUVELLES TECHNOLOGIES PERMETTRONT DE :

  • Moderniser les systèmes d’éclairage du Plan Lumière pour économiser jusqu’à 80% d’énergie
  • Répliquer en imprimante 3D les statues du Rhône et de la Saône pour remplacer les originaux qui doivent quitter la place Bellecour
  • Créer un plan numérique du patrimoine de proximité des arrondissements en partenariat avec les associations et les Conseils de quartier et développer des itinéraires patrimoniaux connectés.

Enfin, gastronomie, métiers d’art, savoir-faire d’hier et d’aujourd’hui doivent être valorisés en lien avec les institutions culturelles locales. Le patrimoine étant facteur de développement économique pour notre territoire, nous solliciterons le secteur privé par le biais de souscriptions ou du mécénat d’entreprises.

Des CANDIDATS engagés

Notre liste commune Positivons Lyon Métropole est une opportunité de rassembler tous ceux qui ne se retrouvent pas dans les grands partis. Nous sommes des indépendants porteurs d'un projet réaliste et moderne qui restaure la confiance des habitants et encourage les expérimentations. Nous voulons davantage associer les citoyens en amont des décisions et développer Lyon sans la dénaturer.

DENIS BROLIQUIER
Tête de liste Mairie de Lyon

Parvenir à nous réunir, c'est déjà montrer l'exemple du rassemblement basé sur de valeurs communes. Nous avons cette même volonté de travailler dans un état d'esprit dynamique, autour d'un projet singulier et selon une méthode de travail qui renoue avec la proximité, le pragmatisme et la qualité de services pour tous.

ÉRIC LAFOND
Tête de liste Métropole de Lyon

  • 07 69 68 24 51
  • 54, avenue de Saxe 69006 Lyon
  • 09:00 - 18:00

Vous souhaitez nous rejoindre ?

Contactez-nous !

© 2020 Positivons Lyon